MATERNITE, CONTRACEPTION, SANTE AU TRAVAIL

dimanche 18 mars 2007
par  Les Allobroges de la Drôme

Pour le 8 mars, débat sur la santé à l’initiative du Comité de Valence de Femmes Solidaires avec le docteur Casalengro, gynécologue obstétricien : la maternité, l’accouchement, la contraception.

Le praticien a regretté la fermeture des petites maternités où femmes et enfants étaient mieux accueillis, entourés, conseillés, elle a dénoncé la pratique des grandes structures qui au bout de trois jours demandent à la maman de partir faute de place, alors que le bébé n’a pas encore retrouvé son poids que la patiente devrait avoir droit à encore un peu de repos.

En ce qui concerne la contraception, le médecin dénonce le non remboursement des nouvelles pilules (30 euros) qui permettent de mieux répondre aux besoins de chaque femme, elle espère que le vaccin contre le cancer de l’utérus sera, lui, pris en charge par la Sécurité sociale.

A plusieurs reprises M. Casalengro fait appel à l’intervention pour exiger du gouvernement une autre politique, sa crainte étant que les femmes, et en particulier les plus défavorisées n’aient pas accès à des spécialistes, ceux-ci étant de moins en moins nombreux.

Au cœur de l’échange avec le docteur Maccari, la souffrance au travail.

Quelles en sont les causes ? Comment peut-on aider pour les soins, pour le maintien dans l’entreprise ?

Il a beaucoup été question d’écoute, chaque cas étant un cas particulier, mais également de la nécessité devant la complexité d’une réflexion, d’une évaluation en groupe. Pour le médecin, l’avenir c’est la prévention, donc comprendre ce qui dans l’entreprise va mal, proposer l’intervention d’autres spécialistes. Le travail a changé, il y a un manque de reconnaissance, manque de lien relationnels …

Mais dans ce domaine comme pour la gynécologie, il y a manque de médecins.

La médecine du travail n’existe qu’en France et la crainte est qu’elle disparaisse dans l’avenir.

Une soirée qu’en appelle d’autres.

Elle s’est terminée avec échange autour du Journal Clara Magazine qui fête son centième numéro.

Y.A.