EDF-Loi NOME : Suite !!

lundi 20 septembre 2010
par  PCF Drôme

L’Agence Internationalede l’énergie enfonce le clou de la privatisation.

Dans son rapport publie fin juillet 2010, l’AIR (Agence Internationale
de l’Énergie) se prononce très nettement pour la supp ressions des
tarifs dits "régules" de l’électricité en France "y compris pour les
usagers".

Pour notre malheur, les fées libérales se sont penchées sur le berceau
d’EDF et elles ont décrète qu’au nom de la loi du marche "al ors que
la productionet la distribution d’électricité sont pleinemen t
ouvertes a laconcurrence, conformément aux directives européennes, la
concurrence et en réalité plutôt limitée en France" a declare le
directeur exécutif de l’AIE, Monsieur Nobuo TANAKA.

On ne peut être plus clair ! Cela prouve que la France et EDF , même
avec son capital ouverts aux actionnaires prives, est un frein pour le
tout libéral en Europe.

Monsieur Tanaka, dans sa candeur capitaliste, nous lâche le morceau.
La loi Nome n’est pas une mesure pour les "consommateurs" mais un c
heval de Troyes contre le Service Public de l’Énergie.
Ce rapport de l’IAE est une vilente charge contre le tarif "régule"
garantissant a chacun, ou qu’il habite, un prix de vente du KW ident
ique sur tout le territoire. Ce prix du KW etant le fruit d’une péré
quation tarifaire ne faisant payer aux usagers que le juste prix de
l’électricité qui ne doit pas être une marchandise mais un outil du
developpement humain et économique.

Une illustration de l’opportunité de la réunion d’échange et de
formation sous l’egide du CIDEFE en mairie de Portes Les Valence qui a eu lieu le> jeudi 2 Septembre avec la participation de Jean Barra pour aider élus
locaux et militants a décrypter la Loi Nome .

voir le compte rendu de cette soirée de formation [en cliquant ici-http://www.pcfdrome.fr/spip.php?article1962]

Jean-Michel Bochaton