Retraite à 62 ans Pour les plus de 50 ans, prolongation du chômage

mardi 6 juillet 2010
par  PCF Drôme

Les chiffres du chômage de mai 2010 font état d’une progression de 0,8% par rapport au mois d’avril. Près de 2,7 millions [1] en France métropolitaine, ne travaillent pas du tout et sont tenus de mener une recherche d’emploi active. Les personnes qui exercent une activité réduite [2] ne sont pas prise en compte dans ces chiffres.

Les chiffres du chômage s’élèvent toutes catégories confondues à près de quatre millions.

En l’augmentation du taux du chômage (catégorie A) affecte toutes les catégories de la population indifféremment du sexe et de l’âge, elle est plus importante pour les plus de 50 ans (1,4% contre 0,8% pour les moins de 25 ans). Sur 1 an, le nombre de demandeurs d’emplois de plus de 50 ans a augmenté de 17,9%

En allongeant la durée du temps de travail c’est en réalité la durée du temps de chômage que la réforme prolongerait avec encore davantage d’inégalités entre les hommes et les femmes, pour les travailleurs précaires, ceux et celles qui sont restées longtemps au chômage. C’est en même temps l’accroissement des difficultés pour les jeunes à trouver un travail à plein temps.

Dans un appel Appel [3] « Faire entendre les exigences citoyennes des retraités », des personnalités du monde syndical, associatif, politique, soulignent : « au delà des contrevérités que gouvernement et patronat assènent quotidiennement en matière de financement des retraites, ce qui est en jeu, c’est la place du travail et du temps libéré dans la vie, la place des travailleurs, des retraités à qui il n’est reconnu que le devoir d’exister comme subordonnés à l’exigence du Capital et uniquement comme tels ». Et de conclure « Aussi il n’y a pas d’autres solutions pour les salariés que de se mobiliser afin que le projet du gouvernement soit retiré ».

Yvonne ALLEGRET


[1Chômeurs de catégorie A

[2Chômeurs de catégorie B et C