Jeunes : des réformes qui garantissent le droit à la retraite à 60 ans

vendredi 4 juin 2010
par  PCF Drôme

Alors que le gouvernement aide les multinationales et les banques à se restructurer au prix de fermetures, de licenciements massifs avec comme conséquences des dizaines de milliers de chômeurs supplémentaires ;
Alors qu’au nom du déficit budgétaire, il diminue par dizaines de milliers les postes dans l’éducation nationale, la santé, la recherche, la culture… privant ainsi les jeunes de débouchés à la fin de leurs études,
Il prétend allonger le temps de travail des séniors au détriment de leur santé. C’est aberrant.

Les jeunes ne sont certainement pas assez nombreux dans les manifestations pour la retraite. Mais mesurons-nous assez les difficultés qu’ils ont à surmonter : le coût des études qui oblige plus de la moitié d’entre eux à travailler, le manque de logements, les stages non ou peu rémunéré, les CDD de plus en plus courts, le chômage non rémunéré … dans ces conditions pouvons-nous comprendre que la retraite n’est pas leur priorité ?

Ne faut-il pas leur donner la preuve qu’ils ne seront pas sacrifiés ?
Comment leur faire partager l’intérêt de cette propositions défendue depuis quelques années par les organisations de jeunes, CGT, UNSA, UNEF, FSU, Solidaires, Génération précaire, FIDL « valider pour le calcul des droits à la retraite, les années d’études supérieures, les périodes de stage, de recherche d’un premier emploi et d’initiative forcée ».

Pour les jeunes et les étudiants, les communistes proposent :}}

- Une allocation autonomie -formation, en commençant par les plus modestes, avec prise en compte des années d’études pour des cotisations retraites
- La continuité des revenus dans les périodes de formation continue devrait fournir des cotisations retraite »
- Un système de sécurité de l’emploi et de la formation viserait à assurer une continuité de droits, d’activités d’emploi et de formation, du revenu des salariés.
- Des obligations et des pénalisations pour favoriser l’emploi des jeunes, des femmes, des séniors ainsi que leur formation seraient instituées dans les entreprises ».

Comment faire connaître ces propositions dans la préparation de la nouvelle journée de mobilisation syndicale du 24 juin ?

Yvonne ALLEGRET

- Voir l’article de Catherine Mills dans le numéro Hors Série de l’Humanité sur les retraites - En vente 3€ à la fédération du PCF


Documents joints

art C. Mills
art C. Mills