Loi sur l’interdiction du voile intégral

une déclaration de Marie George Buffet secrétaire nationale du PCF
mercredi 19 mai 2010
par  PCF Drôme

Le Premier Ministre a souhaité me rencontrer pour recueillir mon avis quant à la loi en préparation sur l’interdiction du port du voile intégral. J’ai décidé de me rendre à ce rendez-vous pour exprimer une position sans équivoque.

Dès le lancement du débat sur l’« identité nationale », nous avons averti le gouvernement des dangers de sa démarche. Les dérives constatées du débat sur l’« identité nationale » étaient, de l’avis du Parti communiste français, intrinsèques à la formulation de celui-ci.

La tournure qu’ont pris les évènements depuis, l’entretien de cette démarche honteuse, montrent que le gouvernement souhaitait - et je pèse mes mots - l’installation dans la durée de tensions et de divisions au cœur de notre République.

Et c’est dans le contexte de ce débat qu’intervient le projet de loi interdisant le port du voile intégral et la récente affaire qui instrumentalise polygamie, islamisme et voile.

Si le gouvernement souhaitait vraiment lutter contre l’enfermement des femmes et le recul de leurs droits, alors il ne ferait pas cet amalgame inacceptable.

Il ne permettrait pas que la République soit questionnée à partir d’un a priori sur le statut de Français mais engagerait au contraire un débat à partir de l’histoire de la construction de notre Nation et des droits de l’être humain, un débat qui mettrait au premier plan l’ambition de vivre ensemble la France.

Si le gouvernement voulait sincèrement et uniquement sanctionner ceux qui portent atteinte aux droits des femmes en les obligeant à porter le voile intégral, il ne ferait pas une loi spécifique en la matière mais ajouterait tout simplement un article à la loi contre les violences faites aux femmes, actuellement en examen entre l’Assemblée nationale et le sénat.
Suivant les avis émis par le Conseil d’Etat, il ferait appliquer les lois républicaines déjà existantes. Il organiserait la promotion de la laïcité et des valeurs d’égalité. Il réaffirmerait son opposition à tout ce qui conduit à l’enfermement des femmes et des jeunes filles, à leur mise en retrait de la vie sociale, à leur domination, au recul des principes de mixité, d’égalité et de libre disposition de son corps.

C’est donc bien une stratégie politicienne des plus dangereuses qui est mise en œuvre depuis maintenant plusieurs mois dans notre pays et qui peut se révéler très lourde de conséquences.

C’est la raison pour laquelle le groupe des députés communistes, refusant de cautionner une opération de consensus autour de cette stratégie, a décidé de ne pas prendre part au vote de la résolution de l’UMP.

Et c’est la raison qui m’amène aujourd’hui à m’adresser solennellement au Président de la République :
Monsieur le Président, à mille lieues de vos préconisations répressives, j’affirme que le combat féministe passe par l’affirmation de l’égalité entre les hommes et les femmes, la lutte contre toutes les discriminations. Il passe par des droits assurant à chacune et chacun les moyens d’une vie sociale digne et pleinement autonome. Il passe par la promotion des droits des femmes dans toute la société. Il passe par la mise en œuvre du principe de laïcité.
Monsieur le Président, il est des déchirures qu’on ne peut pas refermer, des fractures qui marquent à jamais une Nation.
Votre politique met aujourd’hui la cohésion de notre République en danger.
J’appelle les Françaises et les Français à la contester de toutes leurs forces et à construire ensemble une société de partage, une société de justice sociale, une France du vivre-ensemble, la France que vous leur refusez !

Voir aussi l’intervention d’Alain Boquet à l’assemblée nationale
http://www.pcf.fr/spip.php?article4792


Brèves

16 mai - Le peuple Brésilien relève la tête

Le président facho Jair Bolsonaro a traité avec mépris les manifestants qui ont envahi les rues du (...)

26 janvier - L’Allemagne écolo ?

L’Allemagne s’achemine vers un arrêt de l’exploitation du charbon pour sa production d’électricité (...)

11 janvier - LABAUME est remplacé par nomination

Les lecteurs du Dauphiné auront appris, hier 10 janvier, que Patrick Labaune n’est plus (...)

6 janvier - Favorables au retour de l’ISF

Plus des deux tiers (77%) des Français sont favorables au rétablissement de l’impôt de la (...)

28 décembre 2018 - ESPOIR pour MUMIA ?

Lire l’HUMA ici

19 décembre 2018 - TROP CON ?

Gilles Le Gendre, président du groupe LREM à l’Assemblée
« Nous avons insuffisamment expliqué ce (...)

18 novembre 2018 - Déclaration de l’AFPS

L’adoption de la loi sur "l’État-nation du peuple juif", l’accentuation de la colonisation, de la (...)

14 novembre 2018 - Le gouvernement cubain a annoncé ...

Le gouvernement cubain a annoncé mercredi qu’il retirait ses médecins du Brésil, après les menaces (...)