Régime par points, retraites minimum assurées

vendredi 7 mai 2010
par  PCF Drôme

Gouvernement et Medef ont bien conscience de l’attachement des Français(es) au régime par répartition, au droit au départ en retraite à 60 ans. Quelles réformes mettre en œuvre pour diminuer le montant des retraites sans paraître toucher à ces acquis ?

A la demande du gouvernement le Conseil d’Orientation des Retraites(COR) était chargé d’examiner, entre autre, deux systèmes : soit un régime de comptes notionnels (1) soit un régime par points.

Dans le régime de base du privé et des fonctionnaires, la retraite est calculée selon un pourcentage du salaire d’activité (25 meilleures années depuis 1993 contre 10 meilleures années depuis 1946) et qui tient également compte de la durée de cotisations.

Dans le régime par points ( comme les régimes complémentaires ARRCO-AGIRC- IRCANTEC) l’assuré acquiert chaque année des points qui vont se cumuler durant toute sa carrière. La pension retraite sera fonction des points acquis et de la valeur du point. Valeur qui pourra dépendre à la fois de l’Etat de l’économie et de l’espérance de vie à ce moment là.

Remarques :
- Ne sont prises en compte que les périodes travaillées (quid des salariés à temps partiels contraints (83% des femmes) quid des jeunes qui multiplient les stages non rémunérés, les dispositifs d’emplois aidés).
- La valeur du point étant conditionnée par l’état de l’économie, la retraite subira-t-elle des baisses dans un contexte de croissance économique molle, voire négative ?
- Prise en compte seulement des périodes travaillées n’implique plus de durée légale de cotisation, plus d’âge de référence de départ à la retraite.
- Dans les faits, le montant des retraites évolueraient en fonction de l’argent disponible dans les caisses. Pas étonnant que Frédéric Saint Geours, le Président de l’Union des Industries et des Metiers de la Metallurgie, regrette dans son journal que l’idée de la retraite par points soit abandonnée.
Ce système aurait peut être pu éviter d’ouvrir le débat sur une réforme qui assurera le financement des retraites.

Yvonne ALLEGRET

1- Les Allobroges du 29-4-10