Enraciner la démarche du Front de Gauche en identifiant bien le rôle du PCF

mercredi 7 avril 2010
par  PCF Drôme

Le sens du mot crise est associé à l’idée de décision et de choix chargé de conséquences. L’issue de la crise actuelle du capitalisme est aujourd’hui difficile à envisager. Allons-nous vers une société barbare avec comme seul boussole le fric d’une étroite minorité de privilégiés ? Allons-nous imposer des mesures de dépassement du capitalisme en mettant l’humain d’abord ? Rien n’est encore écrit.

Lors de son dernier congrès, le PCF a adopté une stratégie de différents fronts à vocation majoritaire sur des objectifs politiques et sociaux. Cela s’est traduit par l’élaboration de listes de Front de gauche lors des élections européennes et régionales. A noter que la démarche du PCF ne peut se réduire aux séquences électorales. La question des retraites est l’occasion de construire un nouveau front élargi au mouvement syndical.

Après les élections régionales, le Front de gauche s’est installé dans le paysage politique à gauche. Il est le principal courant à gauche du PS et d’Europe-Ecologie. La démarche du Front de gauche a donné une image d’ouverture et d’indépendance, ce qui a permis à des militants syndicaux et des militants du mouvement social de franchir le pas vers le Front de gauche.

Mais le niveau élevé de l’abstention et l’importance du vote FN montrent l’ampleur de la désespérance qui a gagné les milieux populaires. La portée de la claque que reçoit SARKOSY est très atténuée par la mollesse des propositions défendues par le PS et EE. A l’issue du scrutin, la droite refuse d’écouter le message et veut poursuivre sa politique. On ne change pas une politique qui échoue !

Une action politique de progrès qui se veut efficace a besoin d’un ancrage populaire. Toute construction politique qui reste limitée au cercle des plus politisés est vouée à ses propres limites. Nous avons besoin de faire un progrès significatif pour ouvrir une perspective politique.

Les communistes vont aborder un prochain congrès d’approfondissement de leur stratégie avec le souci de faire progresser l’efficacité de la structure du PCF.

A ce stade de lecture, permettez-moi de vous lancer un appel, chère lectrice, cher lecteur, pour vous demander de donner des moyens financiers supplémentaires au PCF.

Animer la réflexion politique, se mettre à l’écoute des besoins, se mettre en situation de rendre crédibles des propositions de rupture, tout ceci nécessite de disposer de moyens matériels et financiers à la hauteur des enjeux.

Permettez-moi, au nom des communistes de le Drôme de vous solliciter pour que vous participiez à notre souscription. Merci d’avance.
Comment faire ? Il faut faire un chèque libellé à ADF PCF.26 et le faire parvenir à PCF DROME 10 rue SERVAN 26 000 VALENCE.

Un reçu fiscal ne faisant pas mention du parti destinataire, vous sera envoyé en mai 2011 ( l’année prochaine ). Ce reçu fiscal donne droit à une déduction d’impôt de 66 % de la somme versée.

Le trésorier du PCF DROME - Gilbert BERTHIER


Brèves

26 janvier - L’Allemagne écolo ?

L’Allemagne s’achemine vers un arrêt de l’exploitation du charbon pour sa production d’électricité (...)

11 janvier - LABAUME est remplacé par nomination

Les lecteurs du Dauphiné auront appris, hier 10 janvier, que Patrick Labaune n’est plus (...)

6 janvier - Favorables au retour de l’ISF

Plus des deux tiers (77%) des Français sont favorables au rétablissement de l’impôt de la (...)

28 décembre 2018 - ESPOIR pour MUMIA ?

Lire l’HUMA ici

19 décembre 2018 - TROP CON ?

Gilles Le Gendre, président du groupe LREM à l’Assemblée
« Nous avons insuffisamment expliqué ce (...)

18 novembre 2018 - Déclaration de l’AFPS

L’adoption de la loi sur "l’État-nation du peuple juif", l’accentuation de la colonisation, de la (...)

14 novembre 2018 - Le gouvernement cubain a annoncé ...

Le gouvernement cubain a annoncé mercredi qu’il retirait ses médecins du Brésil, après les menaces (...)

10 octobre 2018 - Le pape FRANCOIS en tonton fligueur du droit des femmes à l’IVG

Interrompre une grossesse, c’est comme éliminer quelqu’un. Est-il juste d’avoir recours à un tueur (...)