Les entreprises coopératives de Rhône Alpes en haut de l’affiche

vendredi 5 février 2010
par  PCF Drôme

Quand on parle d’entreprises, les sigles SA ou SARL tout le monde connaît. En revanche quand on évoque les SCOP, les sourcils se froncent… et les coopérateurs d’évoquer certaines réactions interrogatives de leur entourage « SCOP, Radio SCOOP ? »
Et pourtant force est de constater que les entreprises coopératives bénéficient aujourd’hui d’un intérêt croissant. La crise économique actuelle et ses conséquences n’y sont sans doute pas étrangères.

D’abord parce que les coopératives véhiculent une image de solidarité qui, dans ce contexte, trouve une résonance auprès des français.
Ensuite parce que grâce aux reprises d’entreprises par les salariés , on reconnait de plus en plus les capacités des salariés à diriger et pérenniser leur entreprise. Les médias titrent désormais sur « l’alternative SCOP face aux questions que posent la crise » ou « ma coopérative ne connaît pas la crise ». Des annonces qui font écho aux taux de pérennité enregistré à 3 ans par les coopératives : 83%

A l’heure où l’on a besoin de bonnes nouvelles, les entreprises coopératives offrent des exemples positifs. Le taux de création de SCOP et de SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif ) en Rhône Alpes en atteste puisqu’il montre une augmentation de 50% en trois ans. Les entrepreneurs se laissent séduire par la solution coopérative. Les jeunes qui veulent prendre leur destin en main, les salariés qui refusent de voir leur entreprise disparaître, mais aussi les entrepreneurs attirés par ce statut qui favorise l’innovation et la responsabilité.

Aujourd’hui les entreprises coopératives entendent l’affirmer et l’afficher « depuis 150 ans, elles fabriquent l’entreprise du XXIème siècle ».

Lu dans la lettre Rhône Alpes des entreprises coopératives

voir aussi le site des Scop Rhône Alpes http://www.scop.org/