Il faut sauver Mumia

mardi 2 février 2010
par  PCF Drôme

Journaliste noir américain, Mumia Abu-Jamal a été condamné à mort en 1982 à l’issue d’un procès dont l’iniquité est internationalement reconnue.
Mumia est de nouveau en danger de mort

En mars 2008 une Cour d’appel fédérale avait suspendue sa condamnation à mort (sans que Mumia ne soit autorisé à quitter le couloir de la mort) au motif que les instructions données au jury lors du procès de 1982 avaient influencé le verdict et surtout n’étaient pas conformes au droit. La Cour confirmait toutefois sa culpabilité en refusant tout nouveau procès, sans le moindre réexamen des faits .

En avril 2009, la Cour Suprême des États-Unis rejetait l’ultime recours de sa défense en écartant toute nouvelle instruction eu égard au racisme qui a présidé aux choix des jurés (récusation massive des candidats afro-américains), ce qui est pourtant contraire à la Constitution américaine. Cette décision de la plus haute juridiction est d’une extrême gravité car elle prive Mumia du droit à défendre son innocence et le condamne à mourir en prison. Cette décision a soulevé dans le monde entier l’émotion et la colère des défenseurs des droits humains.

Le collectif unitaire national « ensemble sauvons mumia » invite à agir :
-En signant la lettre-pétition à Barack Obama exigeant justice et liberté pour cet homme innocent : cliquez sur www.mumiabujamal.net
-En protestant auprès de l’Ambassade des États-Unis :
webmaster@amb-usa.fr
-En donnant à Mumia les moyens financiers de se défendre : versez au fond de solidarité Mrap solidarité Mumia et achetez la brochure L’affaire qui accuse la justice américaine.
-En popularisant autour de nous le combat courageux de ce prisonnier politique.
-En lisant les nombreux ouvrages de Mumia et tous ceux qui lui sont consacrés, notamment sa biographie écrite par Claude Guillaumaud-pujol, universitaire française et spécialiste des États-Unis : Un homme libre dans le couloir de la mort (Éditions Le Temps des Cerises)