Vœux de Pierre Trapier, maire de Portes les Valence à la population
"Entre le fatalisme et l’action, notre choix est clair. Nous ne laisserons jamais tomber personne".

Extraits
vendredi 29 janvier 2010
par  PCF Drôme

« Mesdames, Messieurs,
je vous présente tous mes vœux pour cette nouvelle année. Qu’elle soit belle, fraternelle, pour vous toutes et tous, pour vos proches, pour celles et ceux que vous aimez.

Mes premiers mots vont aux habitants d’Haïti, et je veux leur exprimer toute l’amitié et la solidarité de notre ville.

Cette année, permettez-moi de vous faire part de ma vive inquiétude, mais qui n’entame en rien ma combativité et mon engagement. Les crises frappent ici et partout : crise climatique, crise économique, crise sociale, crise démocratique. Cette crise qui laisse tant de gens sur le bord du chemin, qui permet à quelques uns d’engranger des milliards et des milliards dans des coffres-forts, c’est celle d’un système, d’un système qui tourne le dos à l’être humain … Osons le dire, c’est le capitalisme qui génère et entretient gâchis, pollutions et inégalités, à un niveau encore jamais égalé.

Cette course aux profits n’est plus supportable. Notre terre, notre petite planète, de l’avis des scientifiques, ne le supportera pas. Nous n’avons donc plus le choix. C’est maintenant qu’il faut agir pour un autre mode de développement, économe en ressources, créateur d’énergies propres, respectueux de la diversité de la nature et des civilisations.
Notre ville est concernée par ses enjeux. Ensemble, nous voulons montrer l’exemple, en mettant de l’environnement dans tous les projets.
En matière d’environnement et de complémentarité de mode de transports, conjuguant la route, le rail et la voie fluviale, c’est ensemble, Région, Département, agglomération, chambre de commerce, entreprises, syndicalistes, cheminots et élus, que nous avons fait valoir nos atouts auprès des Ministres des Transports et de l’Environnement.

Vous avez été plus de 2.500 à signer une pétition pour dire aux décideurs que notre ville a des potentiels et des installations pour développer les transports de marchandises par le fleuve et le rail. Oui, ici, le FRET est pour nos territoires, une opportunité exceptionnelle. Le port fluviomaritime de commerce et le triage SNCF sont idéalement situés et leur destin est intimement lié.

Pour ne citer qu’un exemple, un entrepreneur dont la société, implantée sur Portes est maillée à la voie ferrée, fait acheminer des poutrelles de 19 mètres par wagon. Si la SNCF renonçait aux wagons isolés, ces poutrelles seraient acheminées par la route en convoi exceptionnel. Où est le bon sens ? Une politique cohérente des modes de transport a vocation à irriguer les territoires. L’abandon des wagons isolés, ce serait sur le plan national, 1 million de camions supplémentaires sur les routes dès 2010 ! Nous continuerons cette bataille du rail en 2010.

Bataille également sur tout ce qui touche au droit au travail. La crise persiste à creuser son sillon puisque les chiffres du chômage progressent….. Je participais, cette semaine, au rassemblement aux côtés des salariés de RITM située dans la zone des Auréats à la Préfecture de la Drôme. Cette entreprise aujourd’hui mise en redressement judiciaire possède un savoir faire unique dans la fabrication des machines textiles et exporte 95 % de sa production sur les 5 continents ! Elle est aujourd’hui lâchée par les banques qui pourtant avaient été renflouées avec l’argent des contribuables…. S’il n’y a pas de repreneur, une centaine de familles sera laissée sur le carreau. C’est inacceptable ! Les salariés de RITM mènent une lutte légitime et nous sommes à leur côté.

A l’initiative de Jean-Michel BOCHATON, adjoint chargé de l’économie, 2009 aura été ponctuée de rencontres entre personnes privées d’emploi et entreprises qui recrutent, ponctuée de forums de l’emploi, d’un forum job d’été, de débats entre les diverses interlocuteurs agissant dans le domaine de l’emploi et de la formation, de visites d’entreprises.

Chaque initiative a connu un grand succès. Bien sur, nous n’avons pas la prétention de vouloir résoudre le chômage, mais grâce à notre mobilisation, chaque jeune qui trouve un travail l’été, chaque jeune femme qui signe un contrat de travail, chaque homme qui entre en formation, chacune de ces personnes auront retrouvé dignité et espoir et cela nous encourage à poursuivre…

Entre le fatalisme et l’action, notre choix est clair. Nous ne laisserons jamais tomber personne.

Portes bouge et c’est cette ville populaire qui revit, Portes s’exprime, Portes est citoyenne, Portes est fière de ses 10.000 habitants. Elle ne renonce jamais, elle est solidaire.
Ce bilan, c’est celui d’une équipe. Une équipe soudée. Une équipe dont la diversité est une richesse. Une équipe travailleuse et soucieuse de répondre aux besoins de chaque habitant.

2010 sera une année charnière et de transition. Charnière parce que pendant plusieurs mois les parlementaires vont plancher sur la réforme des collectivités territoriales. De quoi s’agit-il ?

Sous prétexte d’un millefeuille territorial, le gouvernement entend supprimer un certain nombre d’échelons locaux, avec en ligne de mire ce qu’il n’ose pas dire, la disparition ou la fusion des communes et des départements. Cette loi, si elle est appliquée en l’état en 2014, verra notamment la création de « conseillers territoriaux » qui auront à traiter des compétences à la fois des départements et des régions. C’est, de mon point de vue, la fin de la démocratie locale.

Cette réforme, c’est un projet redoutable car il éloigne les lieux de décision du citoyen. Ainsi, en plombant la démocratie locale, les décisions seront prises à des années-lumière de vos préoccupations, sans vous, et j’ai bien peur contre vous !

En réalité, le gouvernement entend drainer les ressources des collectivités locales vers les grands centres organisés en métropoles, et livrer les services publics de proximité à la boulimie de la marchandisation. C’est cette inquiétude notamment que les agents du service public portaient hier dans la manifestation à Valence à laquelle je participais.

Franchement, les agents du service public qui assurent au quotidien leur mission au plus près des gens, sont-ils trop nombreux ?Le personnel des crèches est-il trop nombreux ?Sont-ils trop nombreux les personnels indispensables à la vie du collège ? Sont-ils trop nombreux nos agents communaux qui ont travaillé ces dernières semaines pour que la vie continue malgré la neige ?

Année de transition. La suppression de la TP reste une grosse inquiétude partagée par de nombreux élus. Cette année, l’Etat indique qu’il compensera cette suppression. Attendons de voir.
Si c’est le cas, je suis bien sûr à moitié rassuré mais l’impact pour les années à venir est plein d’incertitudes.

Certitudes, par contre, sur les diminutions des dotations de l’Etat, sans compter l’effet de ciseau concernant son désengagement en direction des départements et des régions. Le département pourra t-il cette année, nous octroyer la dotation ville moyenne de 57.000 euros qui nous avait aidé en 2009 au financement de l’ascenseur à l’école Joliot Curie ? Rien n’est moins sûr…

Cette communauté d’agglomération, nous voulons qu’elle réussisse, qu’elle soit utile à la mise en commun, utile à l’émergence de projets, utile pour le développement économique, utile pour un aménagement équilibré et harmonieux. Cependant, ne soyons pas crédules ; la communauté d’agglomération sera également soumise aux mêmes contraintes budgétaires imposées par l’Etat, qui sont communes à toutes les collectivités territoriales. Il faudra se mobiliser là aussi en faveur d’une vraie réforme de la fiscalité locale afin que les collectivités disposent de moyens financiers conséquents, pour assurer leurs choix.

Pour cela, la communauté d’agglomération doit se faire le porte-voix des salariés, le fervent soutien du service public, la caisse de résonance des besoins des habitants. Vous pourrez compter sur Raymond Rinaldi, Gérard Laurent-Bourge, Jean-Michel Bochaton, nouveau vice-président de Valence sud Rhône-Alpes chargé de la culture et moi-même, 4 délégués pour défendre les intérêts de Portes et des habitants de l’agglomération(…)

Pierre TRAPIER -
Extraits de son allocution à l’occasion des Vœux aux Portois le 22/01/2010