ADN, C’EST QUOI ?

explications de Bernard Condette Conseiller général communiste de Die
lundi 11 janvier 2010
par  PCF Drôme

C’est le syndicat mixte « Ardèche Drôme Numérique », établissement public créé à parts égales par les Conseils Généraux de l’Ardèche et de la Drome et la Région Rhône-Alpes.

Il porte le projet d’aménagement numérique public sur les territoires des deux départements, par la mise en place d’un réseau de communications électroniques haut et très haut débit. Vous avez donc pu remarquer dans de nombreux endroits des chantiers de « mini tranchées », destinées à recevoir la fibre optique. Le réseau ADN.

Ainsi, à l’automne 201O, 96 % des foyers, seront éligibles à l’ADSL dégroupé. Cependant, 12000 foyers sur les deux départements resteront en zones blanches de l’ADSL. Compte tenu de la forte réticence des populations concernant les ondes hertziennes, il a été décidé qu’ADN ne procédera à aucune installation d’antenne WiFi. Pour ces foyers en zone blanche, seule restera la proposition d’une solution satellitaire, peu satisfaisante en l’état actuel de la technique (saturation pendant les heures de fortes connexions, débit insuffisant…)

Certes, la solution devrait venir de France Telecom, qui, si elle était encore une entreprise publique, devrait amener l’ADSL au moyen du fil téléphonique, jusque dans les lieux les plus éloignés. Mais, devenue entreprise privée, seuls les intérêts des actionnaires comptent pour France Telecom. ( ceci doit nous interpeller pour EDF-GDF et La POSTE ! ).

C’est aussi la raison pour laquelle le réseau de fibre optique ADN vient souvent en doublon avec celui de France Telecom, qui en refuse l’accès au public !

Une autre solution serait une décision stratégique au niveau de /’ Etat, avec la mise en place d’un fonds de péréquation, 0 l’image de ce qui a été fait au siècle dernier pour installer le réseau d’électricité jusque dans les zones les plus isolées.

Bernard CONDETTE