Bienvenue


PCF Drôme 10 Rue Servan 26000 Valence

tél : 0475427168 courriel : pcf.26@orange.fr

L’actu avec FACEBOOK : pcf drome

Télécharger le programme " LA FRANCE EN COMMUN " en cliquant



jeudi 23 mars 2017
par  PCF Drôme

Un large débat pour un service public de l’énergie

par Marie-Claire Cailletaud de la Fédération nationale mines-énergie CGT


En DROME, le secteur de l’énergie nucléaire représente près de 13 000 emplois. Parler de l’avenir du nucléaire civil ne peut pas faire l’objet d’approximation. (PCF DROME)

Un large débat pour un service public de l’énergie par Marie-Claire Cailletaud Porte-parole de la Fédération nationale mines-énergie CGT

Alors que 6,5 millions de chômeurs galèrent, que de nombreux concitoyens ont du mal à boucler les fins de mois, que des salariés luttent pour garder leurs emplois, proposent des projets alternatifs pour redynamiser l’industrie et les services publics, les médias nous offrent un débat politique surréaliste. Au lieu d’être la caisse de résonance des luttes en cours, ils étalent sous nos yeux l’indigence des combats politiciens de ceux qui cherchent des places. À la lutte des places, préférons la lutte des classes ! La perte de repères, qui conduit certains à chercher comme boussole l’homme ou la femme providentiel-le, impose de reconstruire en partant du concret et du vécu de chacun-e. Cette période doit être mise à profit pour amplifier et rendre visibles les luttes et revendications, afin que la parole ne soit plus confisquée par ceux qui n’ont qu’une vision théorique ou univoque du monde du travail, mais soit réappropriée par celles et ceux qui vivent la réalité, sans délégation de pouvoirs, avec un seul but, la justice sociale. La politique devrait se donner comme objectif d’élever les consciences, de parier sur les intelligences individuelles et collectives, de permettre l’éducation populaire. La parole doit être crédible, susciter le débat, l’ouverture, la réflexion, l’esprit critique, l’écoute, l’échange. Aucun raccourci ne peut être toléré pour construire solidement et durablement.

La lutte engagée par les énergéticiens depuis plusieurs mois, en particulier lors des Mardis de la colère, permet d’illustrer la manière dont la transformation sociale traverse la campagne. Dans leurs luttes ils posent deux questions fondamentales : le partage des richesses produites et l’avenir des services publics. Partage des richesses en mettant au centre la question du travail, de sa transformation, de son organisation, sa diminution, de la formation, des qualifications, du rôle et de la place de la recherche. Avenir des services publics, à même de répondre aux besoins économiques sociaux et environnementaux, qui constituent le socle d’une société solidaire. Ils posent la question de la réappropriation sociale d’un secteur stratégique qui est celui de l’énergie avec la proposition de création d’un pôle public de l’énergie. Il est dommageable qu’aucun candidat ayant des propositions sur ce secteur n’ait jugé nécessaire d’échanger avec eux.

Par exemple, sur le sujet du nucléaire qui mériterait un débat sérieux et dépassionné, cela permettrait :

d’exposer pourquoi les candidats qui souhaitent sortir du nucléaire civil ne s’engagent pas pour le désarmement nucléaire alors que 2017 sera l’année de la convocation par l’ONU d’une conférence sur le sujet ;

de mettre tout sur la table pour que les citoyens se forgent leur avis en toute intelligence. Comme le coût des énergies marines renouvelables, qui oscille de 120 à 500 euros (1), alors qu’un MWh électrique est produit à 42 euros aujourd’hui. Une augmentation des tarifs, conjuguée à l’introduction de la progressivité, conduirait à une injuste restriction par l’argent ;

de dire que leur scénario de référence, Négawatt, imposerait des changements comportementaux en rupture (alimentation, mobilité, cohabitation, etc.) et mise sur des paris technologiques dont la non-réalisation conduirait à augmenter nos émissions de gaz à effet de serre ;

de savoir que le réchauffement climatique n’attend pas, que la famine tue des centaines de milliers de personnes, certes loin de nous, et que reporter la réponse est meurtrier ;

d’expliquer sur quelles études repose l’analyse de la dangerosité des centrales alors que les 483 salariés de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) et les 1 827 salariés de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), parmi lesquels de nombreux spécialistes, ingénieurs, médecins, agronomes, vétérinaires, techniciens, experts et chercheurs, annoncent des conclusions différentes.

Pour permettre que s’engage un large débat sur les enjeux énergétiques, la FNME-CGT a adressé aux candidats à la présidence de la République et aux législatives une charte pour un service public de l’énergie du XXIe siècle.


Articles les plus récents

jeudi 23 mars 2017
par  PCF Drôme

Pierre IVORRA sur le partage des richesses

Quel partage des richesses ?
Le contraste entre les conditions de vie de la masse de la population et la minorité privilégiée suscite colère et indignation. En 2015, selon l’Insee, les dividendes perçus par les ménages (des ménages plutôt aisés) ont encore progressé de 6,4 % après une hausse de 3 % en (...)

mercredi 22 mars 2017
par  PCF Drôme

Les Allobroges de la Drôme

Bonjour,
Vous trouverez, en pièce jointe, les Allobroges de cette semaine.
Bonne lecture.
Fraternellement,
Pierre TRAPIER
Responsable du Comité de rédaction

jeudi 16 mars 2017
par  PCF Drôme

Réunion de l’ADECR à Mirabel aux Baronnies

Jean-Pierre Loreau, Président et Pierre Trapier, secrétaire ont tenu une réunion de L’ADECR (Association Départementale des Elus Communistes et Républicains) le jeudi 9 Mars à Mirabel aux Baronnies.
Une douzaine d’élus de Mirabel et des communes voisines étaient présents. Cette réunion « décentralisée (...)

jeudi 16 mars 2017
par  PCF Drôme

Les Allobroges de cette semaine

Bonjour,
Vous trouverez, en pièce jointe, les Allobroges de cette semaine.
Bonne lecture
Fraternellement
Pierre TRAPIER

jeudi 16 mars 2017
par  PCF Drôme

Ce 18 Mars à Paris, on marche et on milite pour une VIème République !

D’ici le 17 Mars, plusieurs centaines d’élus communistes et républicains, aux côtés d’autres élus de gauche, auront permis la candidature de Jean-Luc Mélenchon, comme ce fut déjà le cas en 2012.
Ce geste démocratique permettra le 23 avril, lors du premier tour de l’élection présidentielle, à des millions (...)

lundi 13 mars 2017
par  PCF Drôme

Débat avec André CHASSAIGNE et les candidats-es aux législatives PCF/FDG dans la Drôme

Venez débattre de la construction d’une alternative de gauche le 30/03 à 18 H 30, parc des Expositions à Valence.

mercredi 8 mars 2017
par  PCF Drôme

André CHASSAIGNE DANS LA DRÔME le 30/03

Bonjour,
Vous trouverez, en pièce jointe, le tract concernant la venue d’André Chassaigne le 30 mars et le meeting organisé à 18 H 30 au parc des expos à Valence avec nos candidats-es aux élections législatives dans la Drôme.
Fraternellement
LA FD PCF (...)

mercredi 8 mars 2017
par  PCF Drôme

8 mars pour l’égalité

La journée du 8 mars ne se « fête » pas par un cadeau ou une distribution de fleurs sur le lieu de travail. La journée internationale pour les droits des femmes est une journée de lutte pour l’égalité. Aujourd’hui, le contexte politique, social et économique international comme national n’offre pas de (...)

mercredi 8 mars 2017
par  PCF Drôme

Les allobroges de la Drôme

Bonjour,
Vous trouverez, en pièce jointe, les Allobroges de cette semaine.
Bonne lecture.
Fraternellement
La rédaction des Allobroges

jeudi 2 mars 2017
par  Communication Pcf 26

André Chassaigne dans la Drôme le 30/03

Meeting avec André Chassaigne, député PCF/FDG, le Jeudi 30 mars à 18 H 30 au Parc des expositipns à Valence.
Retenez cette date !

Agenda

<<

2017

 

<<

Mars

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

19 mars - 416 parrainages d’élus communistes et républicains pour la candidature de Jean-Luc Mélenchon

416 parrainages d’élus communistes et républicains pour la candidature de Jean-Luc Mélenchon
11 (...)

5 mars - 8 MARS sur ARTE

A 20 h 55, voir le film WE WANT SEX AQUALITY de Nigel Cole sur la lutte des ouvrières de FORD (...)

3 mars - MACRON : du Tony BLAIR avec 20 ans de retard

http://www.humanite.fr/macron-cest-tony-blair-avec-20-ans-de-retard-632874

1er mars -  Avec Macron, le capital peut dormir tranquille

Avec Macron, le capital peut dormir tranquille (Olivier Dartigolles)
Le programme économique (...)

8 février - Justice pour Théo

Justice pour Théo
Un contrôle de police se termine pour l’interpellé, par un viol à la matraque et (...)